Metallian
Planète Hard

Chronique dans Metallian

Pour ceux qui n’ont pas eu l’opportunité de connaître ELEND, sachez déjà qu’ils n’utilisent ni batterie, ni basse, ni guitare, tout est structuré autour d’orchestrations, d’harmonies classiques, guidés par deux prêtresses soprano et deux conspirateurs, fondateurs de la partie orchestration. Suite du concept élaboré sur le premier album „Leçons de Ténèbres“, cet opus est un envoûtement noir plus classique que son prédécesseur. ELEND confirme son originalité et son attachement à réunir autant les fans de black metal, que les fans de classique. « Les Ténèbres du Dehors » se veut plus complexe musicalement, plus affirmé, des parties violentes où Iskandar exprime sa souffrance et où Eve et Nathalie ensorcèlent cette symphonie de voix divines menées par Renaud, le maître d’œuvre. Je conseillerais cet album à ceux qui veulent ressentir la violence d’une œuvre symphonique, à ceux qui veulent de l’originalité, ainsi qu’aux amateurs de sensations lugubres…

5/6
Fabrice Cassaro
Metallian n°3, version française (Mai/Juin 1996)